Consentement à la Médiation

« La violence commence où la parole s’arrête »
Marek Halter

Pour s’assurer du caractère volontaire de la médiation, la signature préalable d’un engagement à la médiation vous sera généralement demandée.

Le texte ci-dessous est un exemple.

Il rappelle les principes essentiels et permet une réflexion commune sur les points qui devraient être traités.

Vous pouvez prendre contact avec moi après avoir signé ce document ensemble.

Sinon, nous prendrons le temps de cette étape préalable avant que la médiation proprement dite ne commence.

 

 

A.    Nom, Prénom,  adresse, téléphone, mail :

B.    Nom, Prénom, adresse, téléphone,  mail :

Nous souhaitons entreprendre une médiation pour traiter des sujets suivants:

-

-

- …

Pour y arriver, nous nous engageons à assister aux réunions qui auront été convenues, à adopter lors de ces séances un comportement adéquat, en évitant de nous interrompre, de parler avec agressivité, de proférer des menaces ou de lancer des insultes. Nous avons bien compris que la médiatrice est garante du respect du cadre et qu’elle pourra, selon les circonstances, nous proposer temporairement des rencontres séparées ou suspendre la médiation jusqu’au rétablissement d’un climat constructif.

Nous acceptons que la médiatrice, qui s’est engagée au respect de la confidentialité, ne pourra être astreinte à témoigner ou à rendre compte du contenu des échanges intervenus entre nous durant la médiation, quelles que soient les circonstances.

Nous nous engageons également à respecter la confidentialité de nos débats et nous déciderons, d’un commun accord, ce que nous entendrons communiquer, si une telle communication devait nous paraître opportune ou nécessaire.

Fait à                              , le

Signatures

A.                                                                                                                                 B.